Mes parents sont professeurs. Ils ont toujours été passionnés par leur métier et n’ont cessé de grimper les échelons. Mais ils ont toujours géré leur carrière selon une formule très simple développée par ma mère : travailler le moins possible et gagner le plus possible.

Mes parents ne sont pas paresseux (loin de là !) et ne sont pas avides de fortune. Mais ils aiment vivre confortablement, avoir du temps pour eux, tout en exerçant un métier qui les passionne. Ils refusent de sacrifier leur temps libre et leurs moments de ressourcement grâce auxquels ils continuent à aimer exercer leur métier.

J’ai toujours été admirative de cette formule qu’ils ont appliquée toute leur vie, mais je n’ai jamais su comme l’appliquer à mon métier. C’est peut-être plus évident dans l’enseignement universitaire lorsque l’on a beaucoup d’ancienneté (à un certain moment de leurs carrières, mon père ne travaillait que du lundi au mardi et ma mère ne voyait ses étudiants que 2 fois par année !), mais en journalisme (ce que je pratiquais) ou en business web, il faut être plus futé et plus créatif. C’est là où les conseils de Sage Lavine valent de l’or !

C’est via le groupe privé des Bschoolers que j’ai découvert Sage et sa Freedom Formula. Cette mentor pour femmes d’affaires a développé une formule pour ne travailler que 6 jours par mois, gagner dans les 6 chiffres et avoir le maximum de temps libre. Comme mes parents avant elle et comme moi aujourd’hui, Sage a besoin de temps libre pour se ressourcer et s’enrichir autrement que par le travail. Et dans cette optique, et bien un week-end par semaine ce n’est pas assez.

 

La Freedom Formula

Dans sa vidéo, que vous trouverez en fin d’article, elle explique qu’il est possible de gagner un salaire annuel à 6 chiffres, tout en ne travaillant que 12 jours par mois. Une méthode qu’elle applique à sa vie.

Voici à quoi ressemble son horaire :

 

Horaire Sage Lavine

 

Faits saillants de la Freedom Formula :

::: Organiser son mois :::

On est d’accord ! Cet horaire est celui d’une femme qui est en affaire depuis quelques temps déjà. Commencez à travailler sur le vôtre selon votre réalité et gardez cet exemple comme inspiration ou objectif !

— Sage préconise de ne rencontrer ses clients que 1 à 2 jours par semaine (ici les mardis et mercredis). Si vous décidez de vous faire un programme de travail strict, il faut que ce soit les clients qui s’adaptent à votre horaire et non l’inverse.

— Répartir ses jours de travail à 50 % pour les clients et 50 % pour la compagnie

— Les jours sans clients sont les jours où vous travaillerez sur votre entreprise (marketing, stratégies, projets de cours, de formations, etc.). Si vous n’avez pas encore de clients, vous emploierez ce temps-là à remplir les spots de clients en faisant du démarchage, du réseautage, etc.

— Elle conseille de se fixer 1 ou 2 jours par semaine pour travailler sans interruption sur vos projets (ici lundi et jeudi).

 

::: Organiser ses revenus :::

Personnellement, comme je ne vise pas les 6 chiffres (pas tout de suite du moins), j’ai adapté cette formule à ma vie. Ne soyez donc pas effrayée par les chiffres que Sage avance et faites l’exercice selon votre réalité.

D’ailleurs, c’est l’avertissement qu’elle donne avant d’expliquer sa méthode : « Facturer à vos clients un prix avec lequel vous êtes confortable et quand vous voulez augmenter vos prix, faites-le tranquillement, explique-t-elle. On veut pouvoir partager ses prix avec ses clients de manière naturelle et qui correspond à nos valeurs. »

> La méthode

Sage explique qu’il faut se fixer un objectif annuel, avoir des revenus récurrents qui soutiennent cet objectif tout en limitant le nombre de clients pour avoir le temps libre dont on a besoin.

Voici l’exemple qu’elle donne pour illustrer sa méthode de gestion des revenus et attendre un objectif de 100 000 $ par année.

Pour pouvoir bien travailler et se consacrer à ses projets, elle décide de n’avoir que 14 clients par mois.

Chacun de ses clients devra lui rapporter 597 $ par mois. Cela représente un package avec quelques sessions de coaching avec elle, de la documentation, un accès au coaching de groupe, des cahiers d’exercices, un contact direct avec elle par mail ou via un groupe Facebook privé, etc.

Nous en sommes donc à 8 358 $ par mois soit 100 296 $ par année.

Seulement, comme on ne veut travailler que 12 jours par mois, seulement 6 seront consacrés aux clients.

Donc, si chaque client à 2 sessions de coaching par mois, cela fait 28 sessions à répartir en 6 jours dans le mois, soit 4-5 clients par jour.

 

En prenant cette méthode comme base et en l’adaptant à la réalité de sa compagnie, il est tout à fait réaliste de se dire que l’on peut travailler efficacement et offrir un service de qualité tout en prenant soin de soi et de sa qualité de vie.

 

J’applique personnellement cette méthode. Pour l’instant, j’ai réussi à libérer mes vendredis et une journée bonus dans la semaine. J’arrive également à voyager 3 semaines tous les 3 mois environ. Mon objectif à court terme est de libérer toute une semaine par mois en plus !

Que pensez-vous de la méthode de Sage ? Pensez-vous pouvoir l’appliquer à votre entreprise ?

Voici la vidéo de Sage Lavine (en anglais).

 

Tagged: 12 jours, Freedom Formula, gestion du temps, modèle d’affaire, qualité de vie, Sage Lavine, Web

42 Partages
Partagez20
Tweetez3
Partagez17
+12
Épinglez
Email