:: Note : dans ce billet j’utilise indifféremment les mots infolettre et newsletter pour désigner la même chose. ::
Lorsque j’ai lancé mon entreprise, certaines personnes étaient surprises que je décide d’intégrer une infolettre ou newsletter à mon plan de Web marketing. « Tu n’es ni une grosse entreprise, ni un magazine, qu’auras-tu à raconter chaque semaine ? ».

Mais tellement de choses !

Si elle est bien utilisée, la newsletter peut être très pertinente pour une entreprise aussi petite soit-elle.   Elle permet de se créer une audience, c’est-à-dire un groupe de personnes qui sont intéressées par ce que nous faisons et à qui l’on va s’adresser chaque semaine, ou selon nos possibilités. Ce public qui nous lit religieusement, va apprendre à nous connaître, à apprécier nos produits. Il va découvrir la personnalité de notre compagnie et va finir par nous donner sa confiance. Le jour où l’on aura un produit à vendre, ces fidèles vont peut-être se transformer en clientèle, ou du moins parler de nous et faire notre promotion auprès de leur cercle.

 

Commençons par une petite définition. Vous en trouverez plein en ligne, mais voici celle qui me parle le plus :

« La newsletter peut se définir comme un e-mail d’information ou de promotion envoyé périodiquement à la demande de l’utilisateur (opt-in). En effet, celui-ci doit s’abonner afin de recevoir une newsletter, et peut, à tout moment résilier cet abonnement. Dans le cas contraire, l’e-mail sera plutôt considéré comme un spamming. » source : awt.be

 

L’opt-in se fait grâce à ce petit formulaire que l’on ajoute à son site web et que vos visiteurs remplissent pour vous donner l’autorisation de leur envoyer des courriels et des infolettres. Il prend la forme d’une barre sur votre site, d’une fenêtre pop-up ou d’une fenêtre en bas de page.

Un formulaire d’opt-in s’installe sur les sites WordPress grâce à un plug-in gratuit ou payant (ex. : Optin-FormsNinja Pop-Ups ou PopupAlly) et les listes de courriels se gèrent grâce à des sites web tout dédiés aux infolettres comme Mailchimp ou Mad Mimi. Ces derniers offrent tous des comptes gratuits pour les petites audiences ( 2 000 courriels pour Mailchimp et 100 pour Mad Mimi)

Qu’on l’apprécie ou non, l’infolettre reste la meilleure façon de vous connecter avec votre audience/public sur une base régulière. Attention : ce n’est pas du spam, mais du contenu de qualité sur des sujets qui intéressent vos lecteurs et qu’ils sont heureux de recevoir directement dans leur boite email.

 

Mais, et les réseaux sociaux ?

Bien que les réseaux comme Facebook ou Twitter soient de supers outils pour construire votre réputation (ex : récolter des « j’aime » et des « followers ») et diffuser votre contenu, vous êtes à la merci de l’algorithme de ces plateformes. Par exemple, si vos followers n’ont pas « liké » vos posts sur Facebook depuis un certain temps, il est possible qu’ils ne voient que très peu, voire plus du tout, vos prochaines publications.

Si vous décidez de n’utiliser qu’une seule plateforme, comme Facebook, pour engager la conversation avec votre audience, vous prenez le risque de ne pas avoir beaucoup de succès le jour où vous organiserez un événement, que vous aurez un produit à offrir ou que vous aurez besoin de convertir ces fans en clientèle.

Pour augmenter vos chances de faire plus de ventes, faire connaître vos produits au plus grand nombre ou atteindre plus de personnes pour vos événements, il est très pertinent de construire une liste d’e-mail.

 

J’envoie quoi ?

Il ne s’agit pas de bombarder votre liste de courriels, même avec du contenu de qualité ! Non, il s’agit plutôt de trouver la formule qui vous convient et de créer ce rendez-vous que vos lecteurs vont attendre avec impatience. Par exemple, j’ai des clients qui aiment donner des nouvelles une fois par semaine, d’autres seulement à la publication d’un nouveau billet de blogue ou au lancement de leur produit. J’ai même une de mes clientes, qui n’aime vraiment pas écrire, et qui n’envoie son infolettre qu’une fois par mois. Il s’agit juste d’être régulier.

Voilà ! Si vous trouvez ce billet trop technique ou pas assez clair, n’hésitez pas à me poser vos questions et je répondrais avec grand plaisir.

Je vous invite également à visiter mon dossier Email Marketing sur Pinterest !

Sinon, j’aimerai savoir ce que vous pensez de l’infolettre. En avez-vous sur votre site ? Si oui, est-ce que cela vous a aidé à augmenter votre audience ? N’hésitez pas à commenter et à partager votre site web !

 

Tagged: blogging, email marketing, infolettre, newsletter, opt-in, Web

21 Partages
Partagez21
Tweetez
Partagez
+1
Épinglez
Email