Avez-vous déjà travaillé fort sur vos billets de blogue ou bien sur vos réseaux, et tout ce que vous en retirez c’est… un calme plat ? Vous avez l’impression de n’attirer que des gens avec qui vous n’avez pas envie de travailler ou d’aider ?

Mon diagnostique est que vous ne savez pas à qui vous parlez…

La bonne nouvelle est qu’il n’est jamais trop tard pour mettre en place de bonnes bases et définir votre client cible en est une essentielle.

 

cliente idéal


POURQUOI?

Voici une petite analogie de mon cru :
Imaginez que l’on vous demande d’expliquer ce qu’est une pomme (votre sujet). Je ne pense pas que cela va vous poser problème. Par contre, selon que vous vous adressez à des élèves de maternelle ou à des botanistes (votre audience), votre ton, votre langage, votre manière de présenter la pomme changeront du tout au tout. « À qui est-ce que je parle ? » devrait être la question à se poser en permanence.

Aucun billet de blog, aucune communication, aucune infolettre ou publication sur les médias sociaux ne devraient se faire sans avoir tout d’abord défini son client idéal. Et grâce à lui, vous saurez également qui est votre public cible. Appelé également audience ou tribu, c’est un groupe composé de personnes qui représentent votre client idéal.

 

LES AVANTAGES SONT NOMBREUX !

  • Vous saurez à qui vous voulez parler et vous attirerez donc exactement les personnes avec qui vous voulez travailler
  • vous saurez comment leur parler et leur communiquer vos intentions (tellement plus simple pour écrire !)
  • Vous saurez quel problème vous voulez les aider à résoudre (et vous l’aurez même identifié pour eux) et vous n’allez plus vous éparpiller à deviner ou à dépendre de ce dont vos clients croient avoir besoin… (ce dernier point mériterait un article à lui tout seul !)
  • Enfin, et non des moindres, cela va vous donner de la clarté. Votre gestion des médias sociaux, votre communication, votre positionnement face à vos services, votre intention envers vos clients seront clairs et sans ambiguïté. Et la clarté donne de l’assurance en tant qu’entrepreneure.

Pour vous aider dans votre démarche, j’ai créé un cahier d’exercices que vous retrouverez dans la Bibliothèque digitale.



UN CLIENT IDÉAL PRINCIPAL ET DES SOUS-CATÉGORIES

Si vous vendez des services, il est important de faire un portrait général, puis un portrait spécifique selon votre offre.

Par exemple, si vous donnez des cours d’espagnol, votre public cible est une personne curieuse d’apprendre une nouvelle langue, ouverte à votre manière unique d’enseigner et qui est prête à s’engager dans un processus d’apprentissage (Client idéal principal).
Parmi cette audience, vous avez des débutants qui ont besoin d’être pris par la main pour commencer (Client idéal #1), vous avez des intermédiaires qui sont prêts à pratiquer la langue en conversation (Client idéal #2) et vous avez le niveau avancé qui veut apprendre à rédiger des textes professionnels et à travailler en espagnol (Client idéal #3).

Le client idéal principal définira vos communications, et vos clients #1, #2, #3 définiront vos 3 niveaux de forfait.

 

POUR ALLER PLUS LOIN : PARLEZ-LUI !

Une fois votre audience définie, il serait de lui demander ce dont elle a besoin (une info que vous ne trouverez nulle part ailleurs). Créez un questionnaire et faites-le circuler dans les réseaux où vous êtes susceptible de trouver votre audience. Pensez au groupe Facebook et demandez à vos amis de partager dans leur propre cercle. Si vous définissez bien votre audience et lui posez des questions pertinentes, cette dernière se fera un plaisir de vous répondre et de vous aider à vous améliorer !

 

TOUT LE MONDE ÉVOLUE…

Il est important de se rappeler que le client cible ou l’audience évolue, comme vous et votre compagnie. Lorsque vous vous sentez désaligné et que vous n’êtes plus sûr de savoir dans quelle direction faire avancer votre business, vous devriez prendre quelques minutes pour revenir sur le portrait de votre client et voir s’il y a des choses qui ont changé.

 

L’AIDE DE VOS STATISTIQUES

Il est important de suivre ses statistiques de blog ou sur les réseaux sociaux. En en apprenant davantage sur vos clients et visiteurs, vous pourrez mettre à jour le portrait de votre audience cible. Par exemple, en analysant vos articles et publications les plus populaires vous en saurez davantage sur les sujets qui l’intéressent.

 

Est-ce que cet article vous a aidé ? Quelle technique avez-vous utilisée pour définir votre audience ? Je veux vous lire en commentaire ! 😍

Tagged: audience, client, client cible, client de rêve, client idéal, clientes idéales, clients, communauté, Facebook, infolettre, réussite

55 Partages
Partagez49
Tweetez2
Partagez2
+11
Épinglez1
Email