Il n’est pas nécessaire de plaquer son 9 à 5 du jour au lendemain pour monter son entreprise. Partir en affaire peut se faire en parallèle à son emploi « de jour », dans la sérénité et la zénitude.

La plupart de mes clientes sont des aspirantes-entrepreneures passionnées par leur domaine, mais qui n’ont aucune idée par où commencer et comment se lancer. Je les rencontre parfois au moment où elles sont prêtes à laisser tomber leur projet pour leur job de 9 à 5, parce qu’elles ont peur de l’insécurité financière et de la prise de risque.

Et je comprends tout à fait.

La légende urbaine voudrait qu’il faille tout plaquer et être libre de toute entrave pour lancer son entreprise. Quitte à manger des pâtes matin, midi et soir, ne plus jamais prendre de vacances ou ruiner sa vie de famille.

Je n’ai jamais été une « jusqu’au-boutiste » et je me suis toujours permis de croire que je pouvais avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière. On me prenait pour une folle et j’ai failli commencer à le croire, quand j’ai croisé le chemin virtuel de Jullien Gordon

 

La méthode Jullien Gordon

Jullien est un coach américain qui aide les travailleurs à développer leur revenu d’appoint sans risque et sans stress.

En entretien sur le site Levo, il explique que le meilleur moment pour se lancer en affaire est lorsque vous vous sentez en confiance dans votre vie. Et c’est souvent lorsque vous avez un emploi avec un revenu régulier.

Il propose de voir ça comme si vous construisiez un pont dans la direction où vous voulez aller. « Votre employeur est votre plus gros client, explique-t-il, mais pas le seul et pas votre unique source de revenus. L’entrepreneuriat n’a pas besoin d’être basé sur l’insécurité et la peur et développer un revenu d’appoint est le meilleur moyen d’essayer. »

Voici les 9 étapes de Jullien pour démarrer votre business d’appoint :

1) Vous poser la question : pourquoi voulez-vous un business d’appoint ?

Pourquoi voulez-vous créer cette entreprise ? Êtes-vous assez passionnée pour penser à votre projet 24 h/24 ? Cette entreprise d’appoint sera-t-elle une chose sur laquelle vous préférerez travailler plutôt que de regarder la télévision ou Facebook ? Soyez sûr de vous, vous allez investir BEAUCOUP de temps dans ce projet.

 

2) Trouver le courage de commencer

C’est souvent ce qui bloque pas mal de mes clientes : ne pas savoir où, comment et quand commencer. Du coup, ça part un peu dans tous les sens et elles se retrouvent stressées, coupables avec un sentiment d’échec, des doutes et des dettes. Jullien propose de prendre un vrai engagement envers soi et de le planifier. Faites des listes, inscrivez des buts à atteindre (rencontrer X clients cette semaine, faire X ventes, etc.)

 

3) Trouver le temps et le rythme

Commencez la journée par un moment de réflexion sur votre compagnie. Ça peut aussi être un moment pour faire la liste de tout ce que vous voudriez accomplir dans la journée, la semaine. Il n’est pas toujours évident de bloquer ce moment-là, surtout quand il faut rusher pour aller au boulot ou s’occuper des enfants. Commencez par 15 minutes, puis augmentez petit à petit. Cela peut impliquer de se lever plus tôt pour travailler sur son projet ou de se coucher plus tard.

 

4) Trouver un marché pour votre idée

« Plusieurs idées de produits ou services dont personne ne veut sont vouées à l’échec, » assure Gordon. Commencez donc par tester votre produit ou idée sur quelques personnes, récoltez leur avis et ajustez-vous à la demande.

 

5) Trouver un modèle d’affaires et les bonnes ressources

Plusieurs modèles d’affaires peuvent marcher pour vous. A vous de trouver celui qui vous convient. Gordon explique que l’astuce est de découvrir celui qui demande le moins d’investissement de travail et aura un grand impact.

 

6) Trouver votre marque

Prenez le temps de réfléchir à la manière dont votre produit et vous-même aimeriez être perçus. Il est important de savoir qui vous êtes et de définir vos valeurs ainsi que celles de votre compagnie.

 

7) Trouver vos clients

Jullien explique que c’est la partie la plus difficile d’un business. Personne n’aime les vendeurs et l’on a tous peur d’avoir l’air un peu pushy, insistant et lourd. Pourtant, il le faudra bien si vous voulez vous faire connaître ! Aujourd’hui, la vente n’a pas besoin d’impliquer la manipulation et « le tordage de bras ». Il faut la voir comme une conversation entre une personne que vous appréciez et qui vous apprécie en retour jusqu’à ce qu’il y ait un juste échange entre les deux parties (vous vendez quelque chose que vous avez préparé avec amour et le client l’achète, car il en a besoin et croit en vous). Vue de cette manière, la souffrance reliée à la vente s’atténuera de beaucoup !

 

8) Trouver les bons outils et technologies

Pensez automatisation. Il faut que votre business « tourne » seul, surtout si vous avez un travail à temps plein. Investir dans les bons outils vous permettra de planifier et d’automatiser vos actions en ligne.

 

9) Trouver et gérer votre argent

Trouver de l’argent se fait par la recherche d’un capital, via des investisseurs ou des ventes, tout simplement. Vous devez savoir ce qu’il vous faut pour gagner la confiance de vos futurs investisseurs et recevoir du financement (un cash-flow, une bonne base de données de clients, etc.)

En découvrir plus sur Jullien Gordon !

 

Tagged: argent, branding, client, clientes, clients, entreprenariat, financement, Jullien Gordon, modèle d’affaire, organisation, outils, plan d’affaire, revenu, revenu d’appoint, technologie, vente, Web

31 Partages
Partagez15
Tweetez2
Partagez12
+12
Épinglez