J’ai beau être une Web girl, les livres ont une grande importance dans ma vie personnelle comme dans mon cheminement en tant qu’entrepreneur.

Voici 4 livres qui m’ont vraiment influencé et aidé à concevoir mon modèle d’affaires.

The $100 Startup : Reinvent the Way You Make a Living, Do What You Love, and Create a New Future
– Chris Guillebeau

Un excellent bouquin pour toute personne qui pense à se lancer en affaire ou qui aimerait développer un revenu d’appoint. Chris Guillebeau, entrepreneur, écrivain et voyageur, explique qu’il est possible de créer son entreprise grâce à ses passions, ses connaissances ou en répondant à un problème spécifique rencontré par le plus grand nombre.

Ce livre a été très important pour moi ; il a démystifié l’entrepreneuriat, a montré (et démontré) que l’on peut se lancer en affaire de manière totalement non conventionnelle et m’a donné le courage de me lancer. Pour suivre Chris, visitez son site où il prône The Art of Non Conformity (L’art du non-conformisme) et où il se donne comme mission d’aider les gens à vivre des existences non conventionnelles et à changer le monde (rien que ça ! Moi, j’embarque !)

The 4-Hour Workweek (La semaine de 4 heures)
– Timothy (Tim) Ferriss

Tim Ferriss, écrivain et entrepreneur, présente dans ce livre sa méthode pour vivre mieux en travaillant moins. Vous voulez échapper à la routine du 9 à 5, éviter de travailler pendant 40 ans avant de prendre votre retraite à 60 ans et « commencer enfin à profiter de la vie » ? Ce livre regorge de bonnes idées pour commencer à planifier la vie dont vous rêvez.

Tim présente des méthodes de productivité et des astuces pour être efficace, mais également pour changer notre approche du travail. J’ai un peu de mal avec le style cowboy de l’auteur, mais sa vision est très logique et accessible.

Il propose de changer nos pensées sur des faits que l’on tient pour acquis. Par exemple, pourquoi ne pas remplacer « travailler jusqu’à la retraite dans un boulot que j’aime moyen » par « prendre des mini-périodes de retraite tout au long de sa vie et faire ce qui me passionne », ou « je travaille pour m’acheter des choses » par « je travaille pour faire ce que je veux et être ce que je veux. »

Il explique qu’il faut faire la différence entre être financièrement riche et avoir la capacité de vivre comme un millionnaire. Un big boss travaillant 80h/semaine et gagnant 500 000 $ par année est moins libre qu’un entrepreneur qui travaille 20 h/semaine, gagne 40 000 $, mais qui est libre de travailler comme il veut, qui a une vie de famille et prend des vacances quand bon lui semble. À méditer…

 

Cessez d’être gentil, soyez vrai !
– Thomas d’Ansembourg

S’il y a un livre que j’aimerai que TOUS aient lu, c’est bien celui-ci ! Thomas d’Ansembourg est un ancien avocat qui s’est formé à la communication non violente (CNV). Il livre ici un petit manuel du « arrêter de dire oui pour plaire à tout le monde et à n’importe qui ». La violence nait de la frustration. À force de ne pas savoir (ou pouvoir) s’exprimer, on finit un jour par exploser et heurter l’autre de manière beaucoup plus violente que si l’on avait juste dit « non » au début.

Ce n’est pas lié au monde des affaires directement, mais plus à celui de la communication interpersonnelle. Être capable de mettre son poing sur la table (gentiment !) avec un client ou un partenaire peut sauver beaucoup de tracas.

Après cette lecture, j’ai vraiment pu identifier les schémas qui me faisaient du tort et me frustraient. J’ai par la suite beaucoup lu sur la communication non violente. Si le sujet vous intéresse je vous conseille vivement Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : Introduction à la Communication Non Violente de Marshall Rosenberg.

 

Le Bonheur comme plan d’affaires
– Jean-François Ouellet

Voici un petit livre qui se lit vite et bien. Jean-François Ouellet présente son expérience ainsi que celle de dizaine d’entrepreneurs rencontrée dans le cadre de son émission Génération inc. On y apprend que pour la majorité d’entre eux sont avant tout motivés par le désir d’aider leurs clients, de combler leurs attentes ainsi que celle de leurs employés. Se lancer en affaire pour les bonnes raisons semble être, dans ce livre, la condition sine qua non du bonheur en affaire. Ce livre montre que l’on peut faire des affaires de manière « bienveillante », éthique tout en gagnant sa vie. Ce livre donne dangereusement envie de plonger, de vivre de sa passion et de toucher au bonheur.

Avez-vous des suggestions de livres à me recommander ? Quels sont ceux qui ont été importants pour vous ?

 

 

Tagged: 100$ Startup, bonheur, Chris Guillebeau, Communication non Violente, Génération Inc., Jean-François Ouellet, lecture, outils, publication, The 4-Hour Workweek, Thomas d’Ansembourg, Tim Ferriss

12 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez8
+11
Épinglez
Email